Catégories

Quel sport avec la maladie discale L5 S1 ?

Quel sport avec la maladie discale L5 S1 ?

Si vous souffrez de maux de dos récurrents ou de troubles cervicaux , c’est une question que vous vous êtes probablement posée : quel sport devriez-vous éviter et surtout quelle activité physique pouvez-vous faire pour l’améliorer ?

Si vous posez cette question, vous pouvez recevoir des centaines de réponses différentes (même très contradictoires les unes avec les autres), car bien sûr tout le monde, tant les opérateurs du secteur que les profanes, a son opinion à ce sujet.

Lire également : Comment perdre de la graisse du ventre ?

Le problème est de savoir sur quoi repose cette opinion ?

La plupart du temps, la réponse est la suivante : il s’agit de sa propre opinion personnelle plutôt que d’une véritable base scientifique.

A lire en complément : Comment puis-je développer mes muscles pectoraux inférieurs sans équipement ?

Dans cet article, nous allons voir combien de conseils lus et entendus (malheureusement aussi par certains professionnels) sont en réalité de véritables « légendes urbaines ».

Nous allons donc essayer de comprendre :

  • s’il y a une activité qui peuvent vous être utiles ou que vous devez éviter
  • s’il est possible de faire votre activité préférée même en présence de maux de dos

IMPORTANT : dans cet article, je vais parler de cas de maux de dos « classiques », c’est-à-dire sans problèmes de colonne très graves. Ce sont des conseils qui peuvent être très bons pour les personnes souffrant de discopathies, de hernies « historiques », d’arthrose etc… mais il y a aussi des gens qui, avant de faire des activités, devraient entendre l’opinion d’un neurochirurgien, par exemple :

  • personnes présentant des glissements vertébraux importants (spondylolisthésis)
  • personnes atteintes de hernies sévères qui donnent des signes neurologiques
  • personnes atteintes de sténose du canal vertébral
  • personnes ayant subi une chirurgie de la colonne vertébrale ou une instabilité vertébrale

Index de l’article

  • dos et activité physique : quels sont les sports à éviter ? Maux de
  • Urban Legends sur l’activité physique et les maux de dos
  • dos et activité physique : quel sport est-il préférable de pratiquer ? Maux de
  • Comment reprendre l’activité physique même avec des maux de dos ou des douleurs au cou
  • Étape #1 Comment améliorer votre colonne avec des exercices ciblés
  • Et si ça ne marche pas de toute façon ?
  • conclusion

Maux de dos et activité physique : quels sont les sports à éviter ?

En main, la réponse à la question est simple : il n’y a AUCUN sport à éviter de toute façon.

Il y a deux raisons :

  • on ne dit pas que le stress d’un sport en particulier soit négatif pour le dos de l’individu. Prenez deux personnes souffrant de maux de dos et faites-les courir : il est fort possible que l’une aggrave la douleur, mais que l’autre en profite même
  • le problème n’est peut-être pas le stress du sport, mais la faiblesse de la colonne vertébrale : à quel moment tout stress trop important déclenche la douleur. Cependant, la solution devrait être de renforcer la colonne, et non d’éviter le stress.

Aux Jeux olympiques de Rio en 2016, un pourcentage très élevé d’athlètes présentaient de graves dégénérescences de la colonne lombaire, avec le pourcentage le plus élevé de plongeurs.

Cela signifie-t-il que… Le sport est mauvais pour le dos ?

Absolument pas : dans mon article sur le mal de dos lombaire, j’ai montré que la prévalence des problèmes évidents en IRM était très élevée même chez les personnes sédentaires, mais surtout chez les personnes SANS DOULEUR !

L’essence du discours est que pour comprendre si un geste athlétique vous convient, vous devez :

  • Essayer sur le terrain , sans s’appuyer sur des préconcepts
  • aller avec une préparation spécifique . Si j’ai mal au dos, même en éternuant, il est inutile d’essayer de faire du sport.

Urban Legends sur l’activité physique et les maux de dos

Nager, c’est bien (mais pas une grenouille, vous allez être fou !) , en courant, ça fait mal , tout le monde le sait ! ! ! ! !

Aller au gymnase pour soulever des poids ? Vous plaisantez, n’est-ce pas ? Absolument à éviter !

Le thème « sport et maux de dos  » est malheureusement le plus riche en légendes urbaines réelles.

Voyons les plus courants.

Legend #1 La course vous fait mal au dos : FALSE

C’est ça. l’une des recommandations que vous entendez le plus souvent : si vous avez mal au dos, vous ne pouvez pas courir, car il y a trop de stress .

Un vrai truc ? Pas forcément.

Aucune étude n’indique que la course à pied augmente le risque de maux de dos : une étude récente a révélé que 49 % des marathoniens interrogés ont signalé une amélioration des maux de dos par rapport à la course, alors que seulement 27 % ont signalé une aggravation.

Bien qu’il soit évident que la course à pied, comme toute autre activité, crée un stress sur les disques intervertébraux, le fait que la course aggrave la situation du dos n’est nullement prouvé.

Même le fait que la plus grande raideur musculaire des coureurs entraîne des maux de dos n’est étayé par aucune donnée, au contraire, il existe des études qui prouvent le contraire, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de relation.

Essentiellement : la colonne est parfaitement en capable de résister aux contraintes de la course, si elle est correctement programmée.

C’est généralement vrai, mais VOTRE colonne pourra-t-elle les contenir ? Vous le saurez après avoir appliqué ma stratégie, que nous verrons bientôt.

Legend #2 Les poids de gymnastique blessent votre dos : faux

Mettons-le sur notre tête : le dos est fait pour supporter la charge , donc éviter les charges pour éviter que le dos ne fasse mal risque d’engager un cercle vicieux dangereux d’affaiblissement musculaire et de douleurs qui en résultent.

Ici aussi, il n’y a pas plus d’incidence de maux de dos en haltérophilie que dans d’autres sports, au contraire, l’incidence est plus faible !

Regardez dans cette image un classement de l’incidence des blessures dans le sport aux États-Unis : il date de 1994, mais la situation n’a pas changé :

Et attention à ce que j’ai dit haltérophilie, pas activité amateur dans le gymnase, où (si cela est fait correctement) les charges sont certainement moindres !

De plus, des données étonnamment présentes indiquent que la technique avec laquelle les poids sont soulevés, même au travail, n’est pas si importante pour prévenir les maux de dos.

En substance : votre colonne est parfaitement capable de soutenir un entraînement en salle de sport bien planifié. Va-t-il vraiment réussir ? Ici aussi, vous le saurez après avoir appliqué ma stratégie.

Legend #3 La natation est bonne pour le dos : FALSE

C’est une légende tellement infondée que je ne veux même pas m’y attarder autant : je vais vous relier directement aux résultats de Google pour « la natation n’est pas bonne pour le dos «, afin que vous puissiez voir combien de recherches ont montré que la natation n’a pas d’effets significatifs non plus sur le dos. douleur ou scoliose.

Ensuite, pour certaines personnes, cela s’est peut-être aussi amélioré. nager, mais ne considérez pas cela comme une thérapie, pour l’amour de la charité.

Et la bicyclette ? Des lumières et des ombres…

Ici, la situation est un peu plus épineuse : des études indiquent qu’il existe une corrélation entre la configuration du vélo et la possibilité d’avoir des maux de dos, mais une étude menée en 2010 sur 100 professionnels (qui n’avaient donc pas le vélo potentiellement mal réglé) a révélé que l’incidence des maux de dos était supérieure à 40 %.

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, car sur le vélo, vous maintenez toujours une position dans laquelle les muscles du bas du dos sont fortement sollicités et vous la maintenez pendant des heures.

Dans la course à pied amateur, nous ne dépassons guère 60 à 70 minutes, tandis que même les cyclistes non professionnels font des tours de 2 à 4 heures tranquillement.

Essentiellement : les données nous indiquent que la position correcte sur le vélo peut éviter les maux de dos, mais que de longues balades à vélo effectuées régulièrement nous emmènent un peu plus à risque d’avoir des problèmes, même si généralement une colonne en bon état est parfaitement capable de supporter l’impact.

Maux de dos et activité physique : quel sport est-il préférable de pratiquer ?

Si vous avez suivi le discours jusqu’à présent, vous avez compris que nous ne disposons pas de données précises pour dire que cette activité est mauvaise et que l’autre est bonne pour ceux qui souffrent de maux de dos.

Partez d’une hypothèse fondamentale : AUCUNE ACTIVITÉ PHYSIQUE N’EST CONÇUE POUR RÉSOUDRE LES PROBLÈMES DE COLONNE.

On peut penser que le yoga et le Pilates , activités qui visent à étirer et à renforcer progressivement les muscles, peuvent être des activités particulièrement bénéfiques.

En effet, il existe également des études qui montrent une certaine efficacité du Yoga et du Pilates dans la lutte contre les maux de dos : si vous les aimez, cela peut valoir la peine ça vaut le coup d’essayer.

L’important n’est pas de les concevoir comme NÉCESSAIRES : la seule activité qui pourrait être considérée comme nécessaire est la RÉÉDUCATION CIBLÉE.

La rééducation ciblée : la véritable activité physique utile pour la colonne

Si vous souffrez de maux de dos, c’est parce que vos muscles et vos vertèbres n’ont pas réussi à maintenir un bon équilibre avec le stress que vous leur avez exercé au cours de votre vie.

Il se peut que certains muscles soient trop faibles ou que d’autres soient trop raides  ; encore une fois, vous pourriez avoir des caractéristiques particulièrement faibles des disques vertébraux.

Toute activité physique ne pourra PAS travailler de manière CIBLÉE sur ces aspects, car ils ne sont que VÔTRES .

L’activité idéale serait donc de cibler la rééducation, ce qui renforce vos faiblesses et étirez votre raideur.

L’ activité de rééducation ciblée peut ensuite être combinée à une activité physique normale que vous aimez, avec les indications et recommandations que nous verrons bientôt.

Mais… comment avoir un plan de rééducation ciblé ?

Évidemment, un bon choix est de contacter un physiothérapeute professionnel , qui peut avoir une bonne expérience en réadaptation sportive.

Vous pouvez également consulter mon guide « Back Pain Step by Step » : il contient une série de TESTS pour comprendre quelles techniques et quels exercices sont les meilleurs, en fonction de vos caractéristiques.

Téléchargez la DÉMO GRATUITE en cliquant sur l’image ci-dessous !

Comment reprendre l’activité physique même avec des maux de dos ou des douleurs au cou

Comme vous l’avez vu jusqu’à présent, il n’y a pas d’activité sportive qui ça fait mal, pas plus que ça marche bien , parce que les activités sportives ne sont pas conçues pour améliorer les problèmes de dos.

Cela dit, nous devons faire de l’activité physique parce que nous l’aimons et parce qu’elle nous procure un bien-être général , pas parce qu’elle est bonne pour le dos.

Mais précisément parce que si vous lisez cet article, vous pourriez avoir des problèmes de dos, nous devons donc nous assurer que notre chronique est prête.

Les étapes à suivre sont les suivantes :

  1. essayer de mettre la colonne vertébrale dans la meilleure condition musculaire possible, grâce à des exercices ciblés
  2. gérer l’entraînement progressivement, en mettant les exercices aussi spécifiques que le chauffage

Étape #1 Comment améliorer votre colonne avec des exercices ciblé

Pour améliorer l’état de la colonne vertébrale, des exercices ciblés sont nécessaires, qui détendent les muscles les plus tendus et renforcent les plus faibles.

Dans la vidéo ci-dessous (dans laquelle j’aborde, entre autres, le thème « sport avec mal de dos »), vous trouverez 3 exercices qui me paraît particulièrement efficaces, à la fois comme entraînement en soi et comme échauffement.

C’est une vidéo tirée de ma chaîne YouTube  : abonnez-vous !

Si vous souhaitez soigner vos maux de dos de manière précise et personnalisée, je ne peux manquer de vous recommander mon guide « Maux de dos étape par étape », qui vous permettra de :

  • bien comprendre les caractéristiques de votre trouble
  • comprendre les exercices et les techniques les mieux adaptés à votre cas

Téléchargez la DÉMO GRATUITE en cliquant sur l’image ci-dessous !

Étape #2 : Comment planifier votre séance d’entraînement

Le programme de formation est c’est évidemment un point très important.

Les « jalons » pourraient être les suivants :

  1. pas d’activité physique, seulement une activité spécifique dans la colonne (voir point #1 ci-dessus) 2 à 4 semaines.
  2. activité spécifique utilisée comme échauffement, activité physique prudente, 1-3 mois
  3. activité spécifique utilisée comme échauffement, activité physique normale

Si vous avez un mal de dos qui n’est pas trop fort, vous pouvez également envisager de commencer directement à partir du point 2.

Et si ça ne marche pas de toute façon ?

Comme je l’ai dit, le fait que les études ne montrent pas qu’une telle activité physique provoque des maux de dos ne signifie pas que vous pouvez faire quoi que ce soit, quelle que soit la douleur .

Il y a des gens qui, malgré toutes les précautions, ne peuvent pas faire une certaine activité ou la faire avec des limitations différentes.

Comment savoir si vous faites partie de ces personnes ? Simple, comme je l’ai répété pour tout L’article :

  • travail sur la colonne
  • réaliser l’activité que vous souhaitez en la programmant intelligemment et progressivement

Si, malgré le travail spécifique et la bonne planification, vous remarquez que chaque fois que vous faites une activité, vous ressentez de la douleur, vous pouvez dire que le sport n’est pas pour vous.

conclusion

Le concept que vous devez emporter chez vous est le suivant :

Une colonne avec des muscles en bon état est parfaitement capable de résister aux contraintes de l’activité physique amateur 2 à 4 fois par semaine , même en présence de problèmes radiologiquement prouvés.

Votre tâche doit d’abord et avant tout être d’amener les muscles et les articulations entre une vertèbre et l’autre dans le meilleur état possible, avant de renoncer à l’activité.

Si vous avez besoin de conseils spécifiques à ce sujet, écrivez-moi depuis la page de contact  !

Articles similaires

Lire aussi x