Catégories

3 erreurs à éviter avec la collation prise de masse pour prendre du muscle !

3 erreurs à éviter avec la collation prise de masse pour prendre du muscle !

La prise de masse pour prendre du muscle passe d’abord par une prise de décision puis la planification d’un programme adéquat et sur mesure. Ce qu’il convient de suivre sur minimum 3 mois. Ainsi, durant cette période, il ne faut pas laisser les erreurs compromettre la progression et surtout la ralentir. Quel que soit l’objectif, il faut arriver à trouver un équilibre entre alimentation, entraînement et repos. Pour vous aider à bien réussir votre prise de masse, cet article vous informe sur les 3 erreurs à éviter avec cette collation.

Se nourrir de n’importe quoi sans contrôler son alimentation 

En effet, la prise de masse n’est pas synonyme de malbouffe. C’est tout le contraire. Lorsque vous vous alimentez anarchiquement, sachez que vous limitez la prise de muscle, réduisez la synthèse des protéines, etc.

A découvrir également : Yoga à deux : comment bien choisir sa tenue ?

Pour ce faire, notez que pour prendre du muscle, il faut manger en grande quantité les bons aliments. L’on pense souvent qu’il est facile de manger beaucoup. Certains, même étant dans le monde de la compétition, pensent que la prise de masse est une période “en roue libre”. C’est-à-dire une période où l’on peut se permettre tous les écarts, du moment que le taux des calories est suffisamment élevé. Ce qu’ils ignorent parfois, c’est que ce comportement mène à la stagnation, voire à la contre-performance.

En réalité, il est important de savoir que prendre du gras n’a rien à voir avec une réelle prise de masse, où il s’agit de prendre essentiellement du muscle. Il est vrai que la prise de tissu adipeux est un effet collatéral, cependant, il doit être limité au minimum. Pour donc ne pas commettre cette erreur, l’on vous donne quelques petits conseils.

A lire également : Le saut en parachute, une expérience inoubliable !

Fractionnez vos repas tout en veillant à ce qu’ils contiennent au moins 30 g de protéines assimilables chacun. Aussi, des fibres et 50 g d’hydrates de carbone au moins. Assaisonnez vos assiettes avec des huiles végétales vierges et des épices. Évitez surtout la mayonnaise.

Trop s’entraîner 

Certes, le fait de pousser lourd favorise le développement des muscles et la prise de force, mais veillez à conserver impeccablement une technique d’exécution. Sachez que si vous travaillez trop lourd au point de négliger celle-ci, vous favorisez les blessures au lieu de limiter le développement musculaire.

À vrai dire, le surentraînement est un ennemi silencieux qui est capable de nuire à votre progression puis à votre santé. Lorsque l’on s’entraîne de trop, l’on commencera par constater le dérèglement du système hormonal. C’est-à-dire moins d’hormones de croissance, moins de testostérones et plus de cortisols.

Le cortisol est en effet une hormone sécrétée par les glandes surrénales, en cas de stress physique, mental ou métabolique. Celui-ci augmente la lipogenèse, c’est-à-dire que l’on fait gras, mais plus de muscle et le catabolisme musculaire. Lorsque l’on se sent fatigué, déprimé, que l’on a perdu le goût à l’entraînement… il ne faut pas chercher loin : ce n’est rien que le surentraînement.

Pour donc éviter de tomber dans ce cercle vicieux, il faut suivre ces quelques petits conseils. D’abord, prenez le temps de planifier vos entraînements pour faire 4 séances par semaine. Des séances ne devant pas durer plus de 90 minutes. Ensuite, il ne faut pas vous entraîner plus de deux jours de suite. Après vos séances ou bien le soir avant de dormir, essayez de faire des étirements doux. Enfin, n’oubliez jamais de prendre vos BCAA que ce soit pendant ou après chaque séance de musculation.

S’abstenir de miser sur les compléments alimentaires 

Comme il est dit ci-haut, la collation prise de masse n’est en aucun cas une période où l’on doit se trouver en « roue libre ». Dans cette période de prise de masse pour prendre du muscle, l’on doit être dans un respect strict des conseils. Ainsi, comme erreur à éviter lors de cette période, l’on vous informe de faire l’impasse sur les compléments alimentaires. Cela est important.

Par conséquent, pour métaboliser avec efficacité tous les nutriments que l’on apporte à son corps, il est primordial que celui-ci traite la nourriture qu’il reçoit. En effet, il est à noter comme exemple que les vitamines du groupe B sont indispensables au métabolisme des glucides, des protéines. Pas seulement ces deux-là, mais également des lipides.

ATTENTION ! Il faut savoir que de la même façon où une carence risque de compromettre la prise de masse d’un individu, c’est de cette même façon qu’il compromet également sa santé. Pour donc éviter tout risque, l’on vous conseille en premier lieu de consommer un complexe de minéraux et de multi vitamines tous les jours.

L’on oublie souvent que les BCAA ont aussi une importance cruciale en collation prise de masse pour prendre du muscle. Ceux-ci, non seulement améliorent la synthèse des protéines, mais luttent aussi contre l’acidité du corps. Ils stoppent aussi sans oublier, le catabolisme musculaire. Ainsi, la consommation des BCAA est indispensable lorsque l’on désire faire une prise de masse pour prendre du muscle.

Articles similaires

Lire aussi x