Catégories

Quel muscle le squat sumo fait-il travailler ?

Quel muscle le squat sumo fait-il travailler ?

Le squat (flexion sur jambes) est un exercice musculaire qui permet à ses pratiquants de soit perdre des graisses soit d’avoir plus de muscles. Cependant, il existe divers types de squat, en l’occurrence le squat sumo qui constitue notre centre d’intérêt principal à travers cet article. Quel muscle est : travaillé au cours d’un tel exercice ?

Premier muscle : le fessier

Le point commun aux différents types de squats qui existent est le travail du fessier. Dans la pratique d’un squat, les fesses sont : toujours sollicitées.

A lire également : Cardio boxing pour la santé : découvrez ses avantages et techniques

C’est grâce à elles que vous pourrez fléchir les jambes. Dans ce temps, les muscles fessiers sont travaillés. Le squat sumo est donc un exercice idéal pour toutes les personnes qui voudraient arrondir leur fessier.

Deuxième muscle : la cuisse

Un exercice de squat implique des mouvements de « montée et de descente ». Dans ce contexte, le poids du corps et éventuellement si vous tenez une autre charge comme un poids nécessite la descente de la cuisse.

A lire en complément : Comment découvrir le parapente au dessus du lac du Bourget ?

Dans le même temps, les quadriceps ainsi que les ischio-jambiers qui font partie intégrante des cuisses sont travaillés. C’est pourquoi c’est l’un des exercices recommandés pour faire maigrir ou raffermir les cuisses.

Troisième muscle : l’adducteur

Étant donné que vous faites du squat, vos jambes devront nécessairement être : écartées, les points de pied plus dirigés vers l’extérieur. Au cours de cette phase, les adducteurs sont : assez sollicités. C’est en cela que peut se faire une différence entre le squat sumo et le squat classique.

Par ailleurs, ce travail implique tous les autres muscles qui sont : compris dans les adducteurs. De ce fait, il y en entre autre le grand adducteur, le petit adducteur, la partie courte et la partie longue.

Quatrième muscle : les abdominaux

En dehors de la partie inférieure du corps, certains muscles de la partie supérieure sont : sollicités dans le squat sumo. C’est le cas des abdominaux. À l’instar des autres exercices de musculation, les abdominaux également sont : sollicités.

Pour faire le squat sumo en particulier, vos abdominaux doivent être : assez gainés. Quant à votre dos, vous devez le maintenir assez droit. Sur ce, il est possible de mentionner les abdominaux dans les muscles qui sont : travaillés lors d’un squat sumo.

Cinquième muscle : l’érecteur du rachis (le dos)

Le cinquième et dernier muscle qui est : travaillé lors d’un squat sumo se trouve de l’autre côté des abdominaux, mais un peu plus sur le haut du dos. Le squat sumo va de ce fait bien renforcer l’érecteur du rachis de façon saine. Néanmoins, c’est à vous que revient la charge de maintenir bien droit votre dos au cours de l’exercice. Les différentes phases de réalisation du squat sumo sont presque identiques au squat classique. À la seule différence que dans ce contexte, les jambes sont : beaucoup plus écartées que la largeur d’épaules et les pointes de pieds sont tournées vers l’extérieur.

En somme, le squat sumo met davantage l’accent sur les adducteurs, le fessier et les cuisses, et ce, contrairement au squat classique. Toutefois, cet exercice regorge plus de bienfaits et d’avantages. Pour le réaliser, vous devriez moins incliner le buste. Ainsi, le travail de dos est réduit de moitié ainsi que les risques de blessures ou les douleurs de dos.

Sixième muscle : les mollets

En plus de ces cinq muscles majeurs, le squat sumo travaille aussi les mollets. Effectivement, lorsque vous vous tenez debout avec les pieds écartés et que vous pliez vos genoux pour effectuer un squat sumo, vos mollets travaillent pour maintenir votre stabilité. Les mollets sont des muscles souvent oubliés dans les entraînements classiques de musculation, mais ils sont essentiels à une bonne posture et peuvent prévenir les douleurs aux genoux.

Le développement des mollets peut aussi améliorer la performance sportive dans divers sports tels que le basketball ou l’athlétisme. Pour renforcer encore plus cet aspect du squat sumo, il est possible d’ajouter des sauts verticaux en fin de mouvement afin de solliciter davantage les fibres musculaires du bas des jambes.

Vous devez rappeler qu’il ne suffit pas seulement d’inclure le squat sumo à votre programme d’entraînement pour développer tous ces muscles en profondeur. Vous devez avoir une alimentation adaptée et un sommeil réparateur pour bien récupérer entre chaque séance, ainsi qu’un échauffement adéquat avant toute activité physique.

Le squat sumo est un excellent exercice polyvalent qui permet un travail intensif sur plusieurs groupes musculaires importants comme les cuisses, les fessiers et même le dos, ainsi que sur certains muscles moins connus du grand public comme ceux des adducteurs et surtout ceux-là : les mollets. Si pratiqué régulièrement avec la bonne technique et l’intensité correcte, cet exercice peut offrir de nombreux bienfaits à votre corps et ainsi vous aider à atteindre vos objectifs sportifs ou esthétiques.

Septième muscle : les muscles stabilisateurs du tronc

Au-delà des muscles majeurs et moins connus que nous avons précédemment cités, le squat sumo est aussi un exercice efficace pour travailler les muscles stabilisateurs du tronc. Ces derniers comprennent les abdominaux profonds ainsi que les muscles lombaires. Pendant l’exécution du mouvement de squat sumo, ces muscles sont sollicités pour maintenir une bonne posture en position basse et haute.

Les abdominaux profonds sont des muscles essentiels à la stabilité du corps lorsque vous devez prévenir des blessures, mais aussi pour optimiser votre force de levage sur différents exercices comme le développé couché ou encore le soulevé de terre.

Beaucoup d’entre nous souffrent de douleurs lombaires chroniques causées par la sédentarité au travail ou un mode de vie peu actif. Le squat sumo peut aider dans ce cas-là car il favorise une bonne posture en renforçant les muscles responsables du maintien de la colonne vertébrale.

Vous devez travailler de nombreux groupements musculaires en même temps, y compris ceux moins connus du grand public. Il est donc recommandé aux sportifs amateurs ou professionnels souhaitant améliorer leur condition physique générale et leurs performances sportives dans divers domaines tels que l’athlétisme, la boxe ou encore le football américain.

Huitième muscle : les muscles fléchisseurs de la hanche

Le squat sumo est un excellent exercice pour renforcer les muscles fléchisseurs de la hanche. Ces muscles sont situés à l’avant de la cuisse et sont sollicités lorsque vous pliez la jambe vers votre corps.

Ce groupe musculaire est particulièrement important dans des sports tels que le sprint ou encore le saut en longueur. Effectivement, plus vos muscles fléchisseurs de la hanche seront forts, plus vous serez capable d’accélérer rapidement lors du départ d’une course ou de réaliser un saut puissant.

Même si cela peut paraître surprenant, ces mêmes muscles sont aussi impliqués dans des mouvements courants comme marcher ou monter des escaliers. Si vous souhaitez améliorer votre quotidien et faciliter ces gestes simples mais importants pour votre condition physique générale, alors il ne faut pas négliger leur travail !

Nous pouvons affirmer sans équivoque que le squat sumo n’est pas seulement utile pour développer les adducteurs et autres groupes musculaires habituellement mobilisés par cet exercice connu depuis bien longtemps. Il permet aussi de travailler en profondeur toute une série de muscles souvent ignorés voire méconnus du grand public. Pas étonnant donc qu’il soit considéré comme l’un des meilleurs exercices polyarticulaires !

Neuvième muscle : les muscles extenseurs du genou

Le squat sumo est aussi très efficace pour travailler les muscles extenseurs du genou. Ces muscles sont situés à l’arrière de la cuisse et permettent d’étendre le genou. Ils sont sollicités lorsque vous montez des escaliers, grimpez une colline ou sautez en hauteur.

En renforçant vos muscles extenseurs du genou grâce au squat sumo, vous améliorerez non seulement votre endurance musculaire, mais aussi votre capacité à effectuer des mouvements explosifs qui nécessitent une forte impulsion vers le haut. Cela peut être particulièrement utile pour les athlètes pratiquant des sports comme le basketball ou encore le volley-ball.

Mais les bénéfices ne s’arrêtent pas là ! En effet, un travail régulier sur ces muscles peut contribuer à prévenir certains types de blessures tels que la tendinite rotulienne (aussi appelée ‘genou du sauteur’) qui affecte souvent les sportifs pratiquant des activités impliquant beaucoup de sauts.

Une fois encore, nous pouvons constater que cet exercice polyvalent qu’est le squat sumo peut avoir un impact significatif sur notre santé physique globale. Il faut profiter pleinement de ses nombreux avantages !

Articles similaires

Lire aussi x